top of page

Les approches psychothérapeutiques proposées au cabinet
 

Au sein du cabinet, différentes approches sont représentées.

Nous avons à cœur de vous proposer des approches thérapeutiques validées et recommandées par la HAS, de nous former et nous informer de manière continue. 

Les Thérapies Cognitives et Comportementales

Les Thérapies Cognitives et Comportementale constituent une approche thérapeutique de la souffrance psychique d'une personne orientée vers l'action. Elles sont l'application de la psychologie scientifique.

Les TCC sont préconisées dans le traitement de troubles psychologiques variées. Leur postulat de base considère qu'un comportement inadapté et problématique (exemple: phobie) comme le résultat d'apprentissages liés à des expériences antérieures et maintenus par les contingences de l'environnement.

Les TCC se distinguent par certaines caractéristiques, dont :

  • l’accent mis sur les causes actuelles du comportement problème 

  • le changement durable du comportement est évalué, et considéré comme un critère majeur de réussite de la thérapie 

Les thérapies cognitives et comportementales s’adressent aussi bien aux adultes qu'aux enfants, la communauté scientifique reconnaît leur efficacité dans la gestion de nombreux troubles psychiatriques mais aussi recommande leur mise en œuvre pour faire face à bon nombre de situations cliniques (consulter l'expertise collective - INSERM - 2004)

Les TCC montrent une nette efficacité :

  • dans la prise en charge des troubles anxieux (TOC, phobie sociale, phobie spécifique, TAG, agoraphobie et trouble panique, Etat de Stress Post-Traumatique)

  • dans la prise en charge des troubles de l'humeur (dépressions, bipolarité)

  • dans la prise en charge de la schizophrénie et des Troubles du Spectre Autistiques, notamment sur les aspects de remédiation, d’acquisition des habiletés sociales et de la gestion des émotions.

Marie.jpeg

Marie Guirriec

Photo pro.png

Alice Rampazzo

La Thérapie d'Acceptation et d'Engagement

La thérapie d'acceptation et d'engagement, ACT (à prononcer comme le mot «acte») est une psychothérapie  appartenant à ce qui a été décrit comme la troisième vague des thérapies comportmentales et cognitives.

 

Elle repose sur la théorie des cadres relationnels, une théorie d'organisation du langage élaborée en continuité avec les travaux d'évaluation des comportements de Skinner.

 

La thérapie ACT accompagne le changement à travers :

- un travail de distanciation des pensées

- une acceptation des ressentis émotionnels

- le contact avec l'instant présent et la pleine conscience

- l'orientation des actions vers les valeurs propres de chaque individu

 

Elle vise à atteindre une plus grande flexibilité, et un quotidien ampli de sens.

Pour en savoir plus : http://www.flexibilitepsychologique.fr/

Marie.jpeg

Marie Guirriec

Photo pro.png

Alice Rampazzo

La Thérapie des Schémas

Qu'est ce que la thérapie des schémas ?

 

La Thérapie des Schémas a été développée par le Dr Jeffrey Young dans les années 90.

 

Issue d'un modèle intégratif, elle unifie des concepts et techniques issus des TCCs, des neurosciences, de la théorie de l'attachement de Bowlby, de la Gestalt Thérapie et thérapies psychodynamiques.

 

Au cours de la vie, et ce dès le plus jeune âge, chaque individu construit une représentation du monde propre, à travers ses expériences de vie.

 

Par économie de fonctionnement, notre système nerveux élabore et enregistre des schémas d'adaptation, qui nous permettent chaque jour de réagir de façon rapide et efficace à notre environnement. Chaque schéma est constitué de croyances, de pensées, d'émotions et de comportements automatiques. La plupart d'entre eux sont élaborés dans l'enfance.

 

Hors, lorsque ses besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits, l'enfant développe des stratégies de survie immatures. Il ne possède ni la maturité ni l'autonomie suffisante pour pouvoir réagir de manière saine pour lui et pour les autres. Ces stratégies perdurent et se renforcent à l'âge adulte, devenant dysfonctionnelles, provoquant des difficultés relationnelles et des choix de vie ne permettant pas de combler ses besoins fondamentaux.

 

On parle alors de Schéma Précoce Inadapté.

 

La Thérapie des schémas propose ainsi à travers différentes techniques de mieux comprendre ces schémas persistants, de les reconnaître, et de les modifier, afin de penser différemment, se sentir mieux et agir autrement, et de gérer ses besoins de manière plus saine.

 

 

Pour en savoir plus : https://www.schematherapie.fr/

Alice Rampazzo

Photo pro.png

La Thérapie Cognitive Processuelle

Qu'est-ce que la Thérapie Cognitive Processuelle (TCP) ?

 

La TCP a été développée par le Pr Reis de Oliveira, psychiatre brésilien, depuis une dizaine d'années. 

Tout comme la Thérapie des Schémas de Jeffrey Young, elle vise un retraitement des schémas précoces inadaptés, à travers une méthode plus pragmatique et cognitive. Son but est le même : modifier profondément les comportements maintenant ces croyances négatives dysfonctionnelles, afin penser différemment, se sentir mieux et agir autrement, et de gérer ses besoins de manière plus saine. 

La Thérapie Cognitive Processuelle (TCP) est une approche validée scientifiquement qui se propose, en utilisant les outils propres à la TCC, de les organiser dans un ensemble logique étape par étape, pour réaliser une prise en charge globale et trans-diagnostique.

Au cabinet, le thérapeute pourra utiliser préférentiellement les outils de la TCP ou de la thérapie des schémas en fonction de la problématique du moment de chaque patient.

En savoir plus : http://trialbasedcognitivetherapy.com/ ; https://annefrancoisechaperon.fr/

Marie Guirriec

Alice Rampazzo

Photo pro.png
Marie.jpeg

La Thérapie Comportementale Dialectique

La thérapie comportementale dialectique (TCD) est un type de thérapie cognitivo-comportementale développée dans les années 1990, par la psychologue américaine Marsha Linehan, pour accompagner les personnes souffrant de trouble de la personnalité borderline. Elle a été la première forme de thérapie prouvant son efficacité sur les comportements suicidaires et auto dommageables dans cette population de patients, par des études randomisées et contrôlées.

Aujourd'hui les recherches tendent à montrer également une efficacité chez les patients présentant des difficultés de régulation émotionnelle, notamment : 

 

Dialectique signifie "existence de contraires". Dans la TCD, les personnes apprennent deux stratégies apparemment opposées : 

  • l'acceptation, c'est-à-dire que leurs expériences et leurs comportements sont valables  ET

  • le changement, c'est-à-dire qu'elles doivent s'engager dans des changements positifs pour réguler leurs émotions et aller de l'avant.

En équilibrant l’acceptation et le changement, les thérapeutes de la TCD peuvent aider les patients à apprendre une gamme de compétences utiles afin d’apaiser et de juguler des émotions intenses, de diminuer les comportements auto-dommageables, et d’être plus efficaces dans leurs relations interpersonnelles.

La TCD peut vous aider à :

  • Identifier, tolérer ou apaiser des émotions intenses

  • Communiquer plus efficacement vos sentiments

  • Améliorer vos relations interpersonnelles

  • Développer un point de vue plus équilibré (moins noir et blanc, moins tout ou rien)

  • Diminuer les comportements autodommeagealbles

  • Diminuer les comportements suicidaires

  • Avoir plus d’équilibre dans votre impression de vous-même, dans votre vie et dans vos relations

  • Vous sentir plus confiant, efficace et stable

Les thérapeutes de TCD sont formés à vous aider à apprendre les compétences suivantes :

Pleine conscience

​​Entraînez-vous à rester concentré sur le moment présent : moins ressasser de pénibles expériences du passé ou des possibilités provoquant l’anxiété à propos de l’avenir, répondre efficacement aux problèmes ici et maintenant, abandonner les jugements sévères au sujet de soi et des aut

Tolérance à la détresse

Construisez votre résistance émotionnelle afin de pouvoir accepter plus efficacement des sentiments douloureux, et apprendre les outils pour adoucir l’impact d’évènements pénibles. 

Régulation émotionnelle

Identifier et observer les émotions sans être accablé par elles.  Gérer les sentiments difficiles de manières efficaces, en opposition à destructrices ou néfastes

Efficacité interpersonnelle

Gérez les conflits de façon à vous respecter vous-même et conservez vos relations avec les autres. Exprimez vos pensées, vos sentiments, vos besoins et limites de manière efficace. 

Marie Guirriec

Marie.jpeg

La Thérapie ICV

Qu'est-ce que l'ICV ?

 

L’intégration du cycle de la vie ou ICV (ou encore Lifespan integration en anglais) est une approche thérapeutique créée aux États-Unis en 2002 par Peggy Pace, visant le re-traitement des situations traumatisantes.

 

C'est une thérapie psycho-corporelle (les ressentis corps/émotions guident le thérapeute et le patient vers les sources du mal-être) qui repose sur la capacité du système "corps-esprit" de se guérir lui-même.

"L'ICV se base sur un constat initial : la remémoration d'un traumatisme (ou d'un souvenir douloureux) active des sensations dans le corps, comme si ce dernier était resté bloqué au moment de l'événement douloureux sans pouvoir s'en libérer, alors que la partie rationnelle du cerveau sait pourtant que tout cela est terminé.

Cela s'explique par le fait qu'un traumatisme peut saturer nos sens et entraîner un échec de l'intégration des informations en mémoire à long terme.

Le but de la thérapie ICV est donc de permettre au cerveau d'assimiler ces informations et d'apaiser le corps en lui faisant prendre conscience qu'il n'est plus dans la situation traumatisante. La répétition et la visualisation de souvenirs chronologiques depuis le traumatisme jusqu'à aujourd'hui permet au patient de dépasser l'événement traumatique en montrant à son système corps-esprit qu'il a effectivement survécu.

L'ICV va permettre ainsi une libération car « L'ICV permet un lâcher-prise au moi-adulte du patient qui est fixé sur le passé, fixation qui ne lui autorise pas une harmonie mentale satisfaisante et lui fait conjuguer le présent sur le mode du passé conservé, fragilisant ainsi sa cohésion interne ».

bottom of page